Economie-Boké: l’AMC présente les résultats de l’étude d’impact environnemental et social aux communautés

 La Société dénommée ‘’Alliance Mining Commodities (AMC)’’, a procédé samedi, 04 février 2017, à la présentation des résultats de l’étude d’impact environnemental et social du projet d’exploitation de la bauxite de Koumbia, aux communautés de la Région administrative de Boké (Basse Côte).

Présidée par le préfet de Gaoual, Souleymane Sow, en compagnie du Secrétaire général Chargé des Collectivités décentralisées de Boké, Jean Béavogui, la cérémonie a mobilisé les sous-préfets, Maires des Communes Rurales (CR), présidents des districts, des quartiers, représentants des ONG et ceux des villages susceptibles d’être affectés par le projet.

Objectif, recueillir la perception des communautés concernées autour de leurs préoccupations majeures.

Depuis l’an 2010, a-t-on fait savoir, la Société Alliance Mining commodities Limited (AMC) a bénéficié de l’Etat guinéen dans la sous-préfecture de Koumbia, d’une concession minière qui s’étend sur une superficie de 728km2.

Les travaux d’exploitation du site en question, vont démarrer fin 2018. Cinq (05) ans après le démarrage des travaux, l’AMC selon ses responsables,  augmentera sa production de quatre (04) à dix (10) millions de tonnes par an avec la construction d’un chemin de fer dont le délai d’exécution est estimé à deux ans, a-t-on indiqué.

Ouvrant les travaux, le préfet de Gaoual, Souleymane Sow, a indiqué que la protection de l’environnement et des ressources naturelles est incontournable dans le processus de développement des projets dans la Région administrative de Boké.

En ses termes, M. Sow a invité l’AMC, à procéder à la réalisation des études permettant d’analyser l’ensemble des impacts engendrés par le projet. Une manière dit-il, d’apporter des mesures d’atténuation et de compensation à la satisfaction des communautés riveraines.

Abordant des questions liées entre autres, à la dimension sociale du projet, à l’emploi de la main d’œuvre locale, à l’indemnisation des quatorze (14)villages se trouvant dans le corridor d’un (01) km de la route de l’AMC, le chargé des relations communautaires, Mamadou Fodé Diallo, a indiqué qu’avec l’étudesociale réalisée, il est possible de minimiser le déplacement des villages et améliorer les conditions de vie des populations riveraines qui s’inquiètent.

A noter qu’à l’issue des travaux, les sous-préfets et présidents des districts ont procédé à la signature du procès-verbal de la concertation, grâce à la facilitation du Bureau Guinéen d’Etude et d’Evaluation Environnementale (BGEEE).

 

Mamadouba Camara, correspondant kababachir.com à Boké

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.