Éducation : Le débrayage des enseignants-contractuels affecte sérieusement les établissements scolaires

Alors qu’on assiste à une guerre des chiffres entre le gouvernement et les enseignants-contractuels  sur les résultats du Concours de recrutement des enseignants à la fonction publique, les mouvements de contestations se multiplient dans les établissements d’enseignement scolaires.

Après Kankan et d’autres villes de l’intérieur du pays, la ville de Tougué, située à quelques 600 km au nord de Conakry était en ébullition ce lundi 16 décembre, apprend votre quotidien électronique de sources locales.

Des élèves en manque d’enseignants ont manifesté dans les rues de la commune urbaine de Tougué avec des slogans : « Proviseur zéro ! DPE zéro », avant de saccager le domicile du proviseur, nous rapporte-t-on.

Les enseignants –contractuels contestent le pourcentage sur le taux de réussite annoncé par le gouvernement, qui estime à 70 pour des contractuels admis au concours.

« Faux ! » rétorque les enseignants-contractuels, qui exigent leur intégration à la Fonction publique après plus de 5 ans d’activités.

En attendant, les autorités tentent d’apaiser les tensions dans les établissements d’enseignements scolaires, mais les enseignants-contractuels, appuyés par les élèves, ne désarment  pas, ils multiplient les menaces et comptent passer à la vitesse supérieure, si jamais ils ne sont pas tous intégrés à la fonction publique.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.