Education : Timide reprise des cours ce mercredi

La suspension de la grève lundi n’aura pas suffit de ramener précipitamment les enseignants, les élèves et étudiants dans les salles de classes. Annoncée pour ce mercredi 22 février, la reprise des cours peine à être effective à Conakry.

Selon le constat de nos reporters, dans la plupart des établissements d’enseignements publics visités, mercredi matin, on y trouve peu d’élèves, par endroit, il n’y a même pas. Les quelques établissements où on note la présence des élèves, il n’y a pas d’enseignants.

Du côté des parents d’élèves, on craint une recrudescence des actes de violences , ce qui fait que beaucoup d’entre eux n’ont pas laissé les enfants sortir de la maison pour des raisons de sécurité, après deux folles journées meurtrières, qui ont coûté la vie à 7 personnes, selon un bilan officiel.

L’accord obtenu entre gouvernement et syndicat ne fait pas l’unanimité, même si le gouvernement s’est engagé à intégrer à la fonction publique, tous les contractuels non admis au concours. Toutefois, le gouvernement aurait refusé un point crucial, portant sur la valeur d’indice qui était à 1030 sous le régime et qui a chuté à 751. Ce qui fait que la suspension de la grève fait l’objet de plusieurs critiques. Lavant de suspendre la grève les responsables syndicaux n’auraient pas consulté la base, comme le veut la procédure. C’est  les sections syndicales de l’éducation de Kankan et Labé, désapprouvent le protocole d’accord signé gouvernement et leaders  syndicaux.

En tout état de cause, on note un faible taux de présence d’élèves et enseignants dans les salles de classes, en cette première journée de reprise des cours.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.