Effondrements d’immeubles: Ibrahima Kourouma, le pharmacien… après la mort

Le ministre de la Ville propose ses solutions après des drames répétitifs ayant endeuillé des familles entières. Ibrahima Kourouma fait ainsi … le pharmacien après la mort. C’est ainsi qu’il a été aperçu dans les médias d’Etat, conférant avec des cadres de son cabinet, ceux des cabinets d’architecture et d’autres ingénieurs.

Et c’est pour annoncer : «A partir de demain, nous allons lancer l’opération d’inspection ou d’investigation où les trois groupes, c’est-à-dire l’ordre des architectes, l’ordre des ingénieurs et le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire vont constituer des équipes qui vont prendre d’assaut la ville pour que tous les bâtiments qui sont en chantier aujourd’hui soient contrôlés. Cette inspection mixte va commencer ses travaux à Kaloum avant de continuer sur l’ensemble du territoire national. »

 Après tout, estime le ministre, « Nous sommes tous responsables de ce qui passe en matière de construction en Guinée. Nous avons tenu à nous retrouver d’abord pour tirer les leçons de ce qui vient de se passer. C’est-à-dire le drame que nous venons de connaitre au quartier Coronthie et qui a malheureusement coûté la vie à certains de nos parents.  Nous nous sommes donc retrouvés pour tirer les leçons, mais en même temps nous organisés pour que d’éventuelle situation ne se reproduise plus dans notre pays. »

Des vœux pieux. Rien que cela.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.