Elections : Bouréma Condé répond à Cellou et Sidya

Alors que le débat sur la nouvelle constitution est loin d’être clos, Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré, ont récemment adressé un courrier au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, dans lequel, ils demandent à ce dernier, la réouverture du comité de suivi du dialogue inter-guinéen.

A  l’arrêt depuis plusieurs mois, la reprise du dialogue inter  guinéen devrait permettre d’harmoniser les positions et se projeter sur le scrutin législatif, qui devrait avoir lieu avant la fin de l’année 2019.

C’est en tout cas, les préoccupations affichées par les deux anciens Premiers ministres, farouchement opposés à une reforme constitutionnelle, synonyme d’une présidence à vie pour Alpha Condé.

Mais la réponse du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation est tout autre. Sans contourner, Bouréma Condé, demande à son tour aux deux opposants, de se rapprocher du Premier ministre, Kassory Fofana, garant du dialogue social, qui a déjà entamé des consultations pour un projet de nouvelle Constitution.

Une option sur laquelle Cellou et Sidya ne semblent pas se plier, car les deux opposants ont déjà rejeté toute idée allant dans le sens de leur participation à une quelconque consultation nationale pour une nouvelle Constitution.

En attendant leur réaction à la réponse du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, les deux membres du FNDC, maintiennent leur position quant à la possibilité de s’opposer par tous les moyens légaux à un tripatouillage de la Constitution.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.