ELECTIONS COMMUNALES : un autre artiste parmi les concurrents

Si on ne peut rien dire de leur éventuelle transparence, par contre on est pratiquement certain que les prochaines élections communales seront animées, parce qu’aiguisant des appétits insoupçonnés. Des postulants dissidents de partis politiques à ceux qui viennent tout droit du monde arts et de la culture, on aura du monde dans ces scrutins. Ce qui s’explique par la possibilité des candidatures indépendantes.

Et au nombre de ces candidats qu’on n’attendait pas forcément, il y a Diani Alpha, un artiste de la musique urbaine bien connu de la jeunesse guinéenne. Il brigue la mairie de Ratoma que se disputent déjà âprement l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et les NFD de Mouctar Diallo. Avec Elie Kamano qui se positionne à Matoto, cela fait déjà deux artistes.

Se singularisant par la nature engagée de leurs genres musicaux respectent, Elie Kamano et Diani Alpha sont au fait des problèmes auxquels la jeunesse demeure confrontée. D’ailleurs, ces problèmes sont souvent au cœur de leurs chansons. De ce fait, ils pensent avoir le bon diagnostic de la situation et que conséquemment les remèdes viendront aussi logiquement possible. Ce qui n’empêche certains, au sein de l’opinion publique, de se demander si toutes ces candidatures venant du monde de la culture ne ressemblent à ce que l’on a connu avec Adama Daïco, l’humoriste ivoirien lors de l’élection présidentielle de 2010. En prenant part à cette élection, celui-ci avait surtout à cœur d’utiliser son art au service de la promotion de la paix.

Par ailleurs, dans le cas guinéen, on se demande aussi si ces candidatures ne sont pas en réalité une manière déguisée de faire appel à de potentiels candidats désireux de s’attacher le soutien de leaders d’opinion ayant de grandes audiences auprès de la jeunesse. Diani Alpha et Elie Kamano, comme tout politicien, jurent qu’ils ne sont guidés que par le désir d’améliorer le sort de leurs compatriotes. Mais dans certains milieux, on attend de les voir pour mieux juger de l’authenticité de ce motif.

Anna Diakité, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.