Elections locales: « J’ai été choisi par les structures de mon parti », dixit Sékou Coumbassa, ex- conseiller communal de Boké

Après la suspension du Conseil Communal de la Délégation spéciale (DS) de la Commune de Boké, un des conseillers communaux démissionnaires, El Hadj Almamy Sékou Coumbassa, alias ‘’Amba’’annonce sa candidature à la faveur des élections communales et communautaires qui pointent à l’horizon en Guinée.

Il a fait savoir sa position au cours d’un entretien qu’il a accordé jeudi, 26 janvier 2017, à notre reporter basé dans la préfecture de Boké.

Au-delà de sa candidature, l’ex conseiller communal de la DS de Boké, a évoqué plusieurs sujets notamment, l’occupation anarchique des abords de l’aérodrome de Baralandé, l’intronisation du patriarche consensuel de Kakandé, la consolidation de la paix et l’unité des différentes communautés vivant à Boké depuis des lustres.

Professeur conseiller à l’orientation au Collège Tamakènen, M. Coumbassa parle dévoile sa candidature: « L’être humain doit parler en mortel, je ne suis pas maître de moi-même.  C’est Dieu qui est le maître absolu. Si ce temps arrive, je me déterminerai. J’ai déjà exprimé ma candidature sur les antennes des radios de la place. Il y a des candidatures libres mais la mienne n’est pas indépendante. Ce sont les structures de mon parti union démocratique de Guinée (UDG) qui m’ont choisi. Je tacherai à mériter cette confiance.

Comme stratégie, je vais consolider l’unité et la solidarité entre les fils de Boké, résidents, ressortissants, amis et sympathisants.»

A propos du patriarche consensuel de Kakandé, El Hadj Coumbassa a mentionné:

«D’abord, je suis Landouma, l’intronisation du patriarche, ça nous réconforte. Mon soutien matériel et moral ne fera jamais défaut. Je suis partant. Je ferai ce que pourrai faire avec ma communauté. Mais je rappelle que le patriarche n’est pas seulement pour les Landouma. C’est pour toutes les communautés de la préfecture de Boké.  Nous allons accompagner le patriarche pour renforcer la paix et l’unité à Boké…»

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.