ELECTIONS LOCALES : Qu’en est-il des brouilles entre le MATD et la CENI ?

Quelque chose nous a-t-il échappé ? Il est vrai qu’il faut bien se poser cette question. En effet, la dernière information en possession de l’opinion publique au sujet du rapport entre ces deux instances, c’était qu’il y a des brouilles dans l’air. Mais depuis et alors que rien n’est venu contredire ces faits, on fait état d’une mission de la CENI qui serait déjà sur le terrain dans le cadre de l’actualisation de la cartographie des bureaux de vote.

La mission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a notamment séjourné et commencé les travaux à Tougué. A priori, il n’y a aucun problème à cela dans la mesure où il s’agit d’un calendrier déjà établi. Mais il est important pour l’instance en charge de l’organisation des élections de dire si le malentendu avec le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a été aplani. Car il est prévu que les missions de la commission sur le terrain se fassent avec la collaboration des administrateurs territoriaux.

Or, aux dernières nouvelles, le ministre Bouréma Condé aurait donné des instructions fermes pour que cette collaboration ne se fasse pas. La CENI avait même, à l’issue d’une plénière convoquée à cet effet, décidé d’adresser au ministre une lettre d’information. Il est vrai que l’éventualité que le travail se fasse indépendamment de l’appui des administrateurs territoriaux, a été envisagée. Mais si c’est ce qui s’est passé, il est important que l’opinion en soit informée. Car de la confusion que peuvent naître les malentendus qui peuvent déboucher sur des blocages et des conflits.

Anna Diakité, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.