ELECTRIFICATION DE KANKAN : Est-ce un effet de la fronde ?

Comme par enchantement, les travaux de construction du parc solaire destiné à fournir Kankan en électricité, ont repris depuis ce 6 juin. Certains diront que cette relance n’a rien à voir avec la crise qui mine les rapports entre Alpha Condé et ses partisans de la Haute Guinée, depuis le fameux discours du 28 mai. Mais la coïncidence est tout de même suspecte.

Le chantier était à l’arrêt depuis bientôt un an. Ce qui veut dire qu’on n’a pas notamment essayé de le relancer pendant la saison sèche, période particulièrement ensoleillée dans la région. Il aura fallu qu’Alpha Condé tienne son discours et qu’en guise de réaction, les populations de la région protestent et menacent de chasser le président de la République. Une telle coïncidence ne peut pas être anodine. Surtout que par ailleurs, la relance de construction du parc a lieu au moment où des émissaires de la présidence, billets de banque à l’appui, sillonnent la région pour présenter des excuses au nom du chef de l’Etat.

De même, lors de la cérémonie de relance, les responsables du projet ont insisté sur sa dimension intégratrice. Ainsi, au-delà de Kankan, il s’agirait d’un projet d’électrification devant à terme intéresser les villes de Kouroussa, Mandiana et Kérouané. Pendant que les populations de la région se disent oublier par le pouvoir, le fait de mettre en exergue cet aspect du projet n’est pas non plus un fait du hasard.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.