Elevage en Guinée : le gouvernement mise sur la modernisation du secteur

« Passer de l’élevage extensif rudimentaire à l’élevage intensif moderne. D’où la nécessité de parler de l’alimentation du bétail. » C’est manifestement l’objectif visé par le gouvernement. Le ministre de l’Elevage et de la Protection animale, Thierno Ousmane Diallo, présentement au forum de Casablanca mesure donc tous les enjeux liés à ce secteur : mûrir le projet, rencontrer les investisseurs marocains, qui ont fait de fermes promesses comme la construction d’une usine d’alimentation de bétail à Conakry.

« Si jusque-là, on élevait le bétail comme dans l’ancien temps avec des risques de conflit entre éleveurs et agriculteurs, l’espace se réduit, les mines et l’agriculture se développent et la population augmente, forcément, l’espace pastoral va se réduire. Donc, il est important de changer entièrement de politique en faisant comme les pays modernes : faire un élevage intensif. C’est-à-dire, élever un nombre limité de bétail qui pourra produire du lait, de la viande et des produits laitiers. Ce sont mes attentes du forum. Les raisons de ma présence ici sont entre autres», dira le ministre Thierno Ousmane.

Conscient donc que la « Guinée est gâtée par dame Nature », le ministre estime que c’est à nous d’aller au-delà des rêves pour valoriser nos opportunités. Pour y arriver : « La première chose, que je me suis attelé, et qui est inscrite dans ma lettre de mission, c’est de passer de l’élevage extensif à l’élevage intensif. Nous avons des propositions concrètes à faire comme la reprise de la ferme de Ditinn, la relance de l’élevage avicole ou porcin, mais également, proposer aux investisseurs marocains comme l’alimentation du bétail, les produits laitiers et l’industrie. Tout ceci pour nouer des partenariats entre le secteur privé guinéen et les entrepreneurs marocains. Nous avons à cœur que l’élevage change de visage dans l’intérêt du peuple de Guinée. » Tout un programme !

Jeanne FOFANA, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.