Elhadj Mamoudou Soumah, « Kountigui » de la Basse-Guinée : « Ce n’est pas l’administration qui installe le sage »

Près d’un mois après sa désignation comme « Kountigui » (l’autorité morale de la région) par des ressortissants de la Basse-Guinée, Elhadj Mamoudou Soumah s’est exprimé à la presse pour la première ce jeudi 4 mai. Alors qu’il se dispute le titre avec Elhadj Sekhouna Soumah, qui se réclame également être le Kountigui de la région de la basse côte, Elhadj Mamoudou Soumah a énuméré les critères à remplir pour occuper cette fonction. « L’autorité morale [de Kountigui] provient des membres de la communauté de là où il vit, qui est sage, qui est correct, qui est intègre qui dit la vérité, surtout il ne doit pas du tout faire de la politique. S’il en a fait, il faut qu’il atteste qu’il n’en fait plus », a expliqué le vieil homme.

Le sage s’est dit confiant quant à l’issue du bras de fer qui l’oppose à son frère de Tanénénè (Dubraka). « Chez nous, ce n’est pas l’administration qui installe le sage. Le sage, il est indépendant. Ici, je dis que nous avons à faire à quelqu’un qui a été installé par l’administration, donc jusqu’à nouvel ordre, la seule autorité morale qui n’est pas sous les ordres de l’administration, ni d’un parti politique, est sous l’autorité d’Elhadj Mamoudou Soumah », en l’occurrence lui.

Celui qui se réclame être le nouveau Kountigui a profité de sa première sortie médiatique pour inviter les filles et fils de la région à s’unir pour l’intérêt de la Guinée.  » Pour l’amour de Dieu, donnons-nous la main pour que l’unité en notre sein profite à la Guinée toute entière, parce que si la Basse Guinée est désunie, la Guinée ne sera jamais unie », a-t-il expliqué, assurant que c’est dans cette région seulement que les contradictions sont devenues majeures. « Il faut qu’on revienne sur la trace de nos ancêtres », a-t-il insisté.

 

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.