Elysée-Union africaine : une rencontre au sommet ?

« ….pour que l’échange que nous avons commencé lors de ma visite d’Etat puisse continuer, pour les meilleures relations entre la France et la Guinée, mais aussi entre la France et l’Afrique. » C’est en quelque sorte le souhait que formule Alpha Condé en même temps président de l’Union africaine.

Il l’a fait savoir lundi dernier, à la faveur de l’élection d’Emmanuel Macron. C’est dire qu’une rencontre au sommet pourrait intervenir dans les prochaines semaines entre l’Elysée et l’Union africaine. Récemment, au cours de sa dernière visite à Paris, Alpha Condé a dû éviter les sujets qui fâchent et s’est noyé dans les yeux de Chimène : « Je pense qu’il y a une page qu’on a tourné dans les rapports entre la Guinée et la France et c’est une autre page que nous allons écrire. »

Macron pourrait donc, à ce titre, à la limite du raisonnable apporter du sien pour booster le développement en Afrique. En tout cas, rapelait Alpha Condé, « Les africains sont très reconnaissants au président Hollande pour tout ce qu’il a fait pour l’Afrique. Il nous a montré qu’il n’avait pas un agenda personnel mais surtout il voulait renforcer les relations et surtout respecter. » Alpha Condé, lors de son séjour à l’Elysée, avait commencé à baliser le chemin. « J’ai eu l’occasion de rencontrer un des candidats : Emmanuel Macron, qui est totalement en harmonie avec cette vision. Il m’a dit qu’il est parfaitement d’accord avec cette vision : une coopération entre Etats souverains bénéfique aux deux parties. Donc je n’ai aucune inquiétude.»

Elu aujourd’hui, attendons de voir si la donne pourrait bien se renforcer, au moment même où on évoque subtilement un 3è mandat, alors qu’au Niger, en Côte d’Ivoire, etc. on promet ne jamais modifier la Constitution. On verra bien.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.