Emmanuel Macron : « Pourquoi je n’ai pas félicité Alpha Condé ? »

Dans une interview accordée ce vendredi à nos confrères de Jeune Afrique, le Président Français explique pourquoi il n’a pas félicité son homologue guinéen, Alpha Condé, qui a été réélu le 18 octobre dernier à  59% pour un 3ème mandat.

Selon Emmanuel Macron, Alpha Condé a organisé un référendum et un changement de la Constitution uniquement pour pouvoir garder le pouvoir. Raison pour laquelle il l’a adressé une lettre de félicitation.

Le Président français va plus loin en indiquant que la ‘’situation est grave en Guinée, pour sa jeunesse et pour vitalité démocratique ‘’, s’inquiète Emmanuel Macron. Avant d’apporter des précisions :

«Après, ce n’est pas à moi de dire : « La Constitution doit prévoir x ou y mandat ». Je rappelle que la France elle-même, jusqu’il y a douze ans, n’avait pas de limitation du nombre de mandats dans sa Constitution.

Mais il n’y a pas eu en France de changement des règles du jeu en cours de route pour se maintenir au pouvoir… », rappelle-il.

A la question de savoir pourquoi il a félicité Ouatara mais non Alpha Condé alors que les deux briguent un 3ème mandat, Macron répond :

« Pour revenir aux deux cas particuliers que vous évoquez, je vais vous dire ce que j’en pense en toute franchise. Je ne mets pas le cas de la Guinée et celui de la Côte d’Ivoire dans la même catégorie. ».

Et le Président français d’ajouter : « J’ai eu plusieurs fois des discussions avec le président Alpha Condé – des discussions très franches, y compris le 15 août 2019, quand il était en France. Le président Condé a une carrière d’opposant qui aurait justifié qu’il organise de lui-même une bonne alternance. Et d’évidence, il a organisé un référendum et un changement de la Constitution uniquement pour pouvoir garder le pouvoir. C’est pour ça que je ne lui ai pas encore adressé de lettre de félicitations. Je pense que la situation est grave en Guinée, pour sa jeunesse, pour sa vitalité démocratique et pour son avancée », regrette le numéro un français.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.