Employabilité des jeunes : ce que demande Alpha Condé

Veiller à ce que les acteurs du secteur privé soient membres des Conseils d’Administration des Institutions d’enseignement supérieur et professionnel pour une meilleure prise en compte des préoccupations en matière d’employabilité des jeunes diplômés. C’est l’une des recommandations d’Alpha Condé, issues du conseil des ministres le jeudi dernier, à Conakry.

Sans trop attendre, le ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail a fait une communication relative à l’implication des Départements Ministériels dans la Formation Professionnelle en approche par Compétence (APC). L’objectif est selon Damantang Camara, l’institutionnalisation des stages pour les apprenants des Institutions de formation professionnelle par les projets, les programmes et les entreprises sous-tutelle des Départements ministériels.

Il s’agit de l’application de la technique pédagogique de l’Approche par Compétence (ACP), qui privilégie la formation pratique par rapports aux cours théoriques. De l’avis de Damantang Camara, cette mesure permettra d’améliorer l’adaptation de la politique nationale de formation professionnelle aux besoins du marché de l’emploi pour assurer une meilleure insertion des jeunes à la fin de leur formation.

Après tout, « à la faveur de grands chantiers d’infrastructures il faut donner des opportunités aux apprenants à faire des stages, mettre en place un système de recrutement obligatoire des stagiaires et impliquer le secteur privé. »

Une bonne perspective !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.