Emprisonner Souleymane Thiaguel : l’autre hantise de Bah Oury

Souleymane Thianguel en prison. C’est aujourd’hui l’une des grosses hantises de l’exclu de l’UFDG, Bah Oury. Celui-ci remue terre et ciel, opte pour la vitesse supérieure, quitte à accuser et d’aller dans tous les sens. Pour Bah Oury, « le responsable communication de CellouDalein Diallo est inculpé de complicité d’assassinat et de tentative d’assassinat. Il a été convoqué par les enquêteurs de la Brigade des investigations criminelles de la Gendarmerie ces dernières semaines. »

Mais, ajoute-t-il, il a systématiquement refusé de se présenter et « depuis lors il a pris la fuite afin de se soustraire aux questions des gendarmes. » Pourtant, de l’avis du vice-président exclu, Souleymane avait auparavant publiquement déclaré «  qu’il ne sera pas seul à aller en prison ! », s’adressant ainsi à d’autres proches collaborateurs de CellouDalein Diallo. Bah Oury se dit donc « effaré de constater que M. Souleymane BahThiaguel a bénéficié d’une large mansuétude de la part des autorités judiciaires ce qui, lui a permis de préparer en toute tranquillité sa fuite. D’ailleurs le parquet général ne s’était pas gêné d’organiser au courant du mois de juin une conférence de presse pour « tenter de ridiculiser » l’ordonnance du juge d’instruction M. Mamady Diawara qui internationalement est reconnu par sa droiture, sa rigueur et son professionnalisme. »

Bah Oury se bat donc aujourd’hui pour que tous les atouts soient de son côté afin que Thianguel soir traduit devant les tribunaux. En attendant, ce Bah Oury-là a son garde du corps en prison, pour vol de téléphone.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.