En Algérie, « l’épineuse question des générations »

Selon la sociologue Ratiba Hadj-Moussa, les contestations populaires expriment la volonté d’un changement de relève et le souhait d’en finir avec la gérontocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.