Enfin des accords avec la France : Condé a-t-il abusé les Guinéens avec ses voyages intempestifs ?

Alpha Condé est presque à son mi-mandat. Celui-ci est le dernier si on s’en tient à la Constitution. François Hollande quitte l’Elysée dans quelques semaines. Les deux ont fait de la dernière visite d’Etat d’Alpha Condé un trophée de guerre. Ce qui revient à dire que tous les autres multiples voyages du président guinéen n’étaient que des voyages de tourisme sous les frais de la Princesse.

Alpha Condé a donc abusé des Guinéens avec ses voyages intempestifs en France. A en juger en tout cas par les bruits et les accords récemment signés. Pourtant, depuis environ six ans, Alpha Condé débarque chez son ami Hollande, chez son ami Kouchner, chez son ami Sarkory, chez son amie Girardin, etc. Souvent au moment où une crise risquée couve ou éclate en Guinée. Ou au moment où les opposants menacent de descendre dans la rue pour réclamer la démocratie. Il abandonne les crises internes de son pays pour aller se faire loger dans des hôtels au luxe insolent, voyager dans des Jets privés pour ne rien aller faire au compte de la Guinée.

Avec cette dernière visite qui est synonyme d’ambiance de fin de mandats, Alpha et Hollande tentent enfin de prendre les Guinéens et la Guinée au sérieux. Le baratin semble être terminé, près de sept ans après l’arrivée de ‘’l’homme du changement’’ à la tête de la Guinée. Venu au pouvoir au même moment que ses pairs du Niger, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, etc. Alpha Condé peine à organiser les élections locales, alors que chez les autres c’est déjà une histoire ancienne.

En Guinée, on est toujours avec la Ceni, avec des dialogues, avec des accords non appliqués. Pendant ce temps, les Guinéens ploient sous la misère, le chômage, les sextapes, les viols sur mineurs, etc. On s’est écarté de l’essentiel. Il aura fallu la fin du mandat de Hollande pour enfin décrocher des accords – pas au nom de la présidence tournante de l’UA – avec fanfares et trompettes. Alpha Condé à Paris ? Cela n’a rien servi auparavant. Alpha Condé rencontre le MEDEF ? Cela n’a rien servi. Alpha Condé avec Bolloré ? Cela a ruiné des emplois et monté les enchères. La Guinée est pitoyable.

Plus personne ne sait pourquoi c’est maintenant que cette visite et ces accords ont lieu. On ne sait plus si ces accords seront appliqués avec la nouvelle administration française qui pointe à l’horizon, surtout que certains candidats optent pour la rupture avec Hollande et son modus operandi. A moins que le même parti politique rempile. Ce qui n’est pas du tout évident. Or, comme le soutient un opposant, « La diplomatie change complètement quand l’administration change. Quand les présidents qui se succèdent ne sont pas du même bord politique tout change ».

Cet Alpha Condé-là a bel et bien abusé des Guinéens. Et la parjure est bien valable dans ce cas-ci.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.