‘’Notre engagement dans le secteur de la santé, c’est la priorité des priorités’’ dixit l’Ambassadeur des Etats-Unis en Guinée

En marge de l’investiture de Donal Trump, qui devient le 45ème Président Américain, l’Ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, SE Dennis B. Hankis, a conféré vendredi avec les hommes des médias.

Cette rencontre d’échanges entre le diplomate Américain et les hommes des médias, à laquelle Kababachir.com a pris part, était essentiellement axée sur une évaluation à mi-parcours des engagements des Etats-Unis, dans le cadre de la coopération bilatérale avec notre pays.

Après avoir passé en revue les différentes activités réalisées en Guinée, depuis qu’il pris fonction en 2015, SE Dennis B. Hankis, a tout d’abord rappelé que le secteur de la santé reste une priorité dans cette coopération.

‘’Notre engagement dans le secteur de la santé, c’est toujours la priorité des priorités. Nos fonds en Guinée sont investis dans le secteur de la santé. Nous avons déjà noté avec mes amis de l’USAID, et du ministère de la santé, il y a une augmentation de la qualité des services dans le pays.’’

Avant d’ajouter : ‘’Cette  année nous avons beaucoup travaillé avec les leaders religieux dans la campagne contre la polio, parce que nous avons vu l’impact de l’implication des imams dans la campagne de vaccination des enfants, qui est très positif avec 60 à 70 % des enfants vaccinés. Et la dernière fois c’était 95%, ça c’est très positif, je vois déjà l’impact positif de notre engagement’’, s’est réjoui le diplomate Américain, qui entame sa deuxième année de service en Guinée.

Revenant sur la crise Ebola qui a secoué la Guinée pendant deux ans (2014 et 2015), SE Dennis B. Hankis a salué les efforts de Dr Sakoba Keita, ex-Coordinateur national, dont la gestion de la crise Ebola a été, selon le diplomate Américain, exemplaire.

‘’L’année dernière nous avons invité Dr Sakoba Keita aux Etats-Unis pour visiter certaines universités, parce que nous avons vu avec lui, quelqu’un qui a bien géré la crise Ebola’’, a-t-il dit ajoutant que dans le secteur de la santé, ce n’est pas toujours les Etats-Unis vers l’Afrique, mais il y a aussi des exemples positifs en Afrique.

Parlant du volet économique, le diplomate Américain annonce le début des activités de la Société Alufer à partir du mois de février prochain, tout en rappelant que les Etats-Unis assureront le financement du projet à hauteur de 90%, soit quelques 200 millions de dollars.  ‘’Ça aura un impact sur l’économie guinéenne’’, promet Dennis B. Hankis.

En plus, annonce-t-il, vers mars-Avril, l’entreprise Hyperdynamic devrait commencer ses activités de recherches de pétrole, qui sera une autre source de revenu. Les estimations varient entre 200 000 à 300 000 barils par jour. ‘’Ce n’est jamais sûr, mais nous espérons que ça peut aider.’’, estime le diplomate Américain.

Parlant de la crise gambienne, SE  Dennis B. Hankis a salué les efforts de médiation du président guinéen, Alpha Condé et son homologue Mauritanien, avant d’exprimer le souhait que cette médiation soit couronnée de succès, pour dit-il, une solution diplomatique.

Avant de terminer, le diplomate Américain a rassuré les hommes des médias qu’il n’y a aucune crainte quant à la remise en cause des engagements des Etats-Unis en Guinée avec la nouvelle administration Trump, qui d’ailleurs a demandé à tous les diplomates de carrière de rester sur place. ‘’C’est une nouveauté’’, nous indique-t-il, car la tradition américaine voudrait qu’à chaque fois qu’il ai un nouveau président, tous les ambassadeurs doivent automatiquement démissionner.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.