Enseignement supérieur : les orientations font toujours jaser

Les séances d’explication du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ne suffisent pas.Les étudiants guinéens ne digèrent toujours pas les résultats des dernières orientations via la plateforme www.gupol.gov.gn. Outre les 200 bacheliers qui n’ont pas du tout été orientés, il y a des milliers d’autres qui protestent contre les filières dans lesquelles ils ont été orientés ou les villes dans lesquelles ils sont envoyés. Déterminés à inverser la décision des autorités en charge de l’enseignement supérieur, ces étudiants sont depuis quelques dans une logique de manifestation continue devant le ministère de tutelle.
Ils y étaient aujourd’hui encore en grand nombre et résolus à pousser le ministre à reculer. Mais Abdoulaye Yéro Baldé ne semble disposer à céder à cette protestation. S’accrochant à l’argument selon lequel les orientations  s’inscrivent dans la logique d’une réforme en cours, dit à qui veut l’entendre que les orientations ont été faites sur la base de critères transparents qui sont, entre autres : la moyenne de l’élève, les places disponibles ainsi que l’ordre du choix des filières par les bacheliers. Le processus aurait ainsi été impersonnel et le plus équitable possible. Ainsi donc, pour toute réponse aux protestations du groupe de ce matin, les autorités ont ordonné leur dispersion par les services de sécurité.
Anna Diakité, www.kababachir.com     
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.