Environnement : L’axe Dabola-Faranah, toujours calvaire pour les usagers

La route Dabola-Faranah, distante de 108 km environs, constitue un véritable casse-tête chinois pour des usagers. L’unique raison qui meuble les lèvres des pauvres  conducteurs n’est rien autre que la dégradation très poussée de l’infrastructure dont il s’agit.

Pourtant, la ministre des Travaux Publics, en compagnie de certains médias, a lancé il y a des mois, les travaux de réhabilitation de l’axe Dabola-Faranah dans la localité.  Hélas ! Ce lancement en tintamarre, n’a rien changé à la situation des pauvres taxis-maîtres.

De peur que leurs véhicules ne toment en panne en pleine forêt, nombreux propriétaires de taxis préfèreraient de petits déplacements en ville que de risquer leur vie et celle de leurs passagers en se rendant à Faranah par la voie précitée.

A l’heure, la plupart des conducteurs de gros porteurs passent souvent par le village Kébeya  dans la Commune Rurale de Banko avant d’atteindre la Commune Urbaine de la préfecture de Dabola en passant par la CR de Bissikirima. Tout un marathon et un calvaire.

En tout cas, le lancement des travaux de profilage n’ont servi à rien car les mêmes tristes réalités quotidiennes sont encore vécues par les usagers de la piste rurale liant Dabola centre à la préfecture de Faranah.

Bref, il est facilement de pratiquer la route en question à moto qu’en véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.