Environnement: « Nous avons besoin d’une Guinée écologiquement propre… », Le président de l’ONG SEG

L’ONG ‘’Sauvons l’Environnement Guinéen (SEG)’’, a tenu lundi, 25 Mai, son assemblée générale (AG) dans la salle de conférence de Mouna-Internet au quartier Manquépas dans la Commune Urbaine (Cu) de Kaloum à Conakry. La rencontre a mobilisé outre, les membres de l’institution organisatrice et de plusieurs personnalités du pays.

Il s’agissait pour l’ONG SEG, de débattre des questions relatives à la présentation du bilan des activités des années 2014-2015, du rapport financier, du plan d’action 2015-2018, du budget de l’année 2015 et discuter de la vie de l’association en vue dit-on, de préparer des échéances futures.

Ce rendez-vous vient à un moment opportun car, coïncide avec une période où, la Guinée reste sale sans occulter pourtant, des problèmes environnementaux qui se posent à la population.

Dans son discours de circonstance, la Président de l’ONG SEG, Mamady Fatoumata Cissé a mis un accent particulier sur la situation sociopolitique du pays avec la maladie à virus Ebola qui selon lui, aura freiné la réalisation des projets de développement et d’intérêt national.

Aux dires de M. Cissé, ‘’La formation des membres de l’association, un projet de jumelage entre l’ONG et une ville française Grenoble, la célébration des journées mondiales sur l’eau et l’environnement, l’installation des antennes

régionales de la SEG, la création de l’espace Eco citoyen, les voyages d’études des membres de l’ONG aussi bien en Afrique qu’en Europe ainsi que la réalisation de micro projet, constituent un acquis majeur en termes de coopération’’.

Par ailleurs en collaboration avec le Ministère de la jeunesse et de l’emploi jeune et des partenaires au développement comme le programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’ONG a participé à la réalisation des actions dans le cadre du projet « filets sociaux », sans oublier des voyages pour la réalisation des actions en dehors de Conakry telles que les îles de Loos à Kassa avec le projet des « sacs bleus » à Kindia.

Plus loin, Mamady Fatoumata a déclaré :

« Voir des ampoules allumées le jour, les robinets percés, voitures en mauvais état, sacs plastiques brûlés partout, ordures jetés dans les rue ou dans les marigots, bordures des rivières et de l’océan transformés en dépotoir d’ordures, sont entre autres des actions nuisibles que nous devons combattre pour que la pollution de l’environnement, notre milieu naturel soit freiné. Car, nous avons besoin d’une Guinée écologiquement propre… »

La coordinatrice de l’ONG Rwandais « Oumou Gandha Africa » qui signifie travaux d’intérêt général en séjour de travail en Guinée, a aussi participé à cette assemblée générale. Elle a félicité et encouragé les membres de l’institution avant d’inviter les autres jeunes africains et guinéens à s’inspirer du modèle de pareils exemples pour dit-elle, rendre propres les capitales africaines.

Kabinet Camara, conseiller du Ministre de l’Energie et de l’hydraulique et El hadj Camara, toutes personnes ressources, ont prodigué d’utiles conseils aux membres de l’ONG ‘’sauvons l’environnement guinéen’’ en vue de poursuivre la bataille par rapport à la préservation de l’environnement guinéen.

C’est à l’unanimité que l’assistance a adopté en plénière, le budget et le plan d’action 2015-2018 de de l’ONG SEG.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.