Escroquerie: Il détourne 50.000 dollars à un cambiste et se fait rattraper

Incroyable mais vrai ! L’histoire ressemble à un film hollywoodien. Un malfrat se faisant passer pour un homme d’affaire a réussi le 6 juin dernier, à détourner un montant de 50.000 dollars à un cambiste. L’acte s’est passé dans un parc automobile se trouvant en face du palais du peuple, dans la Commune de Kaloum.

D’après nos sources, ce jour-là, après avoir négocié la veille avec un cambiste pour une opération d’échange francs guinéens  contre dollars, pour un montant de 50 000 dollars, ce nommé Mouctar, a bien réussi son coup.

Selon des proches de la victime, l’homme a exprimé un besoin de 50 000 dollars contre  455 millions de francs guinéens, le montant équivalent qu’il disposerait. Comme convenu, le cambiste débarque sur les lieux, dans un parc automobile entièrement clôturé par des fils de fer avec les 50 000 dollars.

Après vérification du montant, le présumé malfrat dira que son argent (les 455 millions) se trouvent dans le coffre de sa voiture garée tout près. Il se déplace de quelques mètres avec la somme de 50 000 dollars et cours pour s’embarquer vite à bord d’une moto pour une destination inconnue.

Depuis cette date, la victime, Boubacar est à pied d’œuvre pour retrouver ce malfrat. Il multiplie les contacts, notamment avec les services de sécurité, en l’occurrence la Brigade de recherche et d’investigation de Kipé  qui s’est saisi du dossier.

Dans ses enquêtes, la Brigade de recherche et d’investigation de Kipé parvient à mettre main sur la copine du présumé malfrat, à partir des appels téléphoniques. Vu les charges qui pèsent contre lui  et devant la pression des agents de la gendarmerie, elle finira pas céder et livrer son petit ami. Et du coup, les gendarmes ont réussi à mettre main sur le présumé malfrat, qui a été finalement arrêté ce weekend à son domicile à Cobayah dans la Commune de Ratoma.

Selon les mêmes sources, le malfrat a reconnu les faits, mais déclare disposer actuellement avec lui seulement les 27 000 dollars, parce qu’il dit avoir déjà soustrait 18 000 dollars pour envoyer ses deux frères en Europe, via le Sénégal. Le reste, il aurait dépensé pour l’achat des meubles à la galerie Marifala et à d’autres fins.

C’est une opération réussie pour la Brigade de recherche et d’investigation de Kipé, mais aussi pour le cambiste qui a usé de tous ses moyens à sa disposition pour retrouver le présumé malfrat.

Aux dernières nouvelles, l’homme se trouve actuellement dans les mains des services de sécurité pour la suite des enquêtes.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.