Etat d’urgence sanitaire : une prorogation absurde !

Absurde, insensée, détraquée, stupide, etc. on aura manqué de mots pour qualifier la prorogation de l’état d’urgence sanitaire décrétée par Alpha Condé. En effet dans une ordonnance lue ce mardi 15 septembre 2020 dans la soirée, le chef de l’Etat a reconduit l’Etat d’urgence sanitaire pour une durée d’un mois à compter de ce 16 septembre 2020.

Cette mesure intervient au moment même où des mouvements de soutien à la candidature d’Alpha Condé écument le palais du peuple et infestent le climat social de la capitale. Alpha Condé accepte le spectacle désolant, mais, mais il maintient fermés les lieux de loisirs, un secteur informel qui fait vivre des centaines de familles. La marée jaune se répand sur les routes boueuses de Kaloum et les mêmes effectifs, voire bien plus s’activent en Haute Guinée pour la réélection du candidat sortant du RPG. Ce parti est en pleine campagne.

C’est pourquoi, en prorogeant l’état d’urgence, il fait beaucoup plus mal à certains qu’à d’autres. En tout cas au RPG, le Covid est littéralement ignoré. Aujourd’hui, on viole des dispositions du Code électoral, notamment en ses articles 38 et 39. On le sait, pour les législatives et la présidentielle, trente jours francs avant la date du scrutin sont permis pour faire de la mamaya. Sauf que le RPG s’en fiche de la loi. Sinon l’article 39 est clair là-dessus : nul ne peut, par quelque moyen et sous quelque forme que ce soit, faire campagne en dehors de la période prévue à l’article 38.

La prorogation de l’état d’urgence est donc tout, sauf cohérente. Elle est absurde et insensée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.