Etats généraux de la pêche : plus de 7 ans après, des retombées ?

Les états généraux de la pêche avaient été organisés depuis 2013. Et les recommandations jetées dans les tiroirs. Près de 8 ans après, on s’achemine, enfin vers des retombées. En effet, le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie maritime a soumis au Conseil trois projets de Décrets portant attributions, organisation et fonctionnement des Etablissements suivants :l’Office National de Contrôle Sanitaire des Produits de Pêche et de l’Aquaculture ; le Centre National de Surveillance et de Police des Pêches ; le Centre National des Sciences Halieutiques de Boussoura.

Selon le ministre, exercice est la résultante des recommandations des Etats Généraux de la pêche, organisés en septembre 2013. L’objectif est de mettre en adéquation les structures administratives du Ministère de la pêche et de l’Aquaculture avec les objectifs d’aménagement et de développement assignés au secteur par le gouvernement. La démarche permet le renforcement des capacités institutionnelles du Ministère à travers la rénovation des structures chargées de gérer les ressources halieutiques du pays et de renforcer ainsi la synergie entre structures, institutions et missions.

Il est donc question de parvenir à inscrire les nouveaux champs d’action, les procédures et la responsabilité des agents dans un processus d’amélioration et de consolidation de la gestion des performances du secteur.

En tout cas, à en croire le ministre les présents projets de décrets ont pris en compte toutes les réformes institutionnelles recommandées par les Etats Généraux, d’une part et les dispositions du cadre législatif et réglementaire en la matière, d’autre part.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.