États-Unis: du chaos au Congrès jusqu’à la victoire certifiée de Biden, revivez les événements

Le Congrès américain a officialisé la victoire de Joe Biden à la présidentielle tôt ce jeudi 7 janvier. Après des semaines de contestation, Donald Trump a finalement  admit la fin de son mandat. Même s’il déclare être en total désaccord avec ces résultats, le président sortant assure qu’il y aura une transition ordonnée le 20 janvier. La session du Congrès avait été interrompue pendant plusieurs heures après l’irruption de manifestants pro-Trump au Capitole et les scènes de chaos qui avaient suivi. Publicité

Retour sur les événements :

► Mercredi 6 janvier, le Congrès américain s’est réuni pour certifier les résultats de l’élection présidentielle américaine et confirmer la victoire de Joe Biden.

► Chauffés à blanc par un discours de Donald Trump les incitant à se rendre devant le Capitole pendant ce processus, des centaines de manifestants pro-Trump se sont rendus devant le Parlement et se sont introduits dans le bâtiment, entraînant la suspension de la session et l’évacuation des élus.

► Complètement débordées, les forces de l’ordre ont mis près de quatre heures à reprendre le contrôle de la situation après l’envoi de forces de la Garde nationale. Dans les échauffourées, une femme a été tuée par balle à l’intérieur du Capitole. Trois autres personnes sont mortes durant l’émeute. 52 manifestants ont été interpellés par la police. Washington a été sous couvre-feu durant la nuit.

► Vers 20h (heure locale), les sénateurs ont pu finalement reprendre la séance de certification de la victoire de Joe Biden. Après plusieurs interruptions due à des demandes de rejet des résultats dans certains États, le Congrès a confirmé la victoire de Joe Biden à la présidentielle. Le 7 janvier tôt dans la matinée, le vice-président républicain Mike Pence a certifié le vote de 306 grands électeurs en faveur du démocrate contre 232 à Donald Trump.

► Juste après le président sortant Donald Trump a admis que son mandat était terminé tout en maintenant qu’il est en « complet désaccord avec le résultat de l’élection ». Il fait néanmoins savoir qu’une transition en ordre aura bien lieu le 20 janvier.

Source: RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.