États-Unis : « Guéri », Trump entend utiliser la Covid-19 comme argument de campagne

Donald Trump, qui est sorti de l’hôpital, a dit ne pas avoir peur du virus ni pour lui ni pour ses concitoyens. Un blanc-seing sanitaire qu’il entend transformer en argument de campagne tant la Covid-19 fait partie de sa stratégie pour battre Joe Biden.

Le poing levé en signe de victoire, Donald Trump quitte l’hôpital dans la soirée du lundi 5 octobre. Après quelques minutes de vol en hélicoptère présidentiel, le président américain a fait son retour à la Maison-Blanche. En haut des marches, maquillé et ayant visiblement du mal à respirer, il retire immédiatement son masque et envoie un message aux Américains. « Je me sens mieux qu’il y a 20 ans. Ne laissez pas le coronavirus vous dominer, n’ayez pas peur de lui, nous allons le battre. Nous avons les meilleurs équipements médicaux et les meilleurs médicaments. Sortez de chez vous, soyez prudents », a-t-il déclaré mardi 6 octobre dans une vidéo publiée sur Twitter.

210 000 victimes aux États-Unis

Sur les réseaux sociaux, cette déclaration a suscité la colère des familles des 210 000 victimes américaines du coronavirus. Impossible de savoir précisément à quel stade de la maladie se trouve le président américain, ni s’il est vraiment tiré d’affaire. Pour les médecins, il est toujours contagieux, notamment à la Maison-Blanche où 17 personnes ont été contaminées. Joe Biden, le candidat démocrate, a profité de l’occasion pour rappeler que le masque sauve des vies. Dans les sondages, Donald Trump est toujours distancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.