Etranger : Alpha voyage et cloue son gouvernement…

Il est tous les jours entre deux avions. Aucun voyage ne profite vraiment aux Guinéens. Aucune retombée n’est visible. Même les maigres enveloppes financières. Mais, il voyage, voyage et voyage encore. Parfois absent pendant deux semaines. Alpha Condé a la bougeotte. Il se soucie peu des impératifs de la vie de la nation. Plus personne ne saura calculer le coût encouru des voyages intempestifs du locataire de Sékhoutouréya.

Il abandonne délégations étrangères entre les mains de ses proches, délègue ses prérogatives à des tiers même si les Guinéens se bouffent le nez, il se la coule douce, ailleurs. Aujourd’hui, lui il poursuit ses voyages mais, il cloue son gouvernement.

Au cours du dernier Conseil des ministres, il a en effet exigé des membres du gouvernement d’organiser leurs missions à l’étranger en tenant compte du calendrier de travail et des programmes de visites des délégations étrangères pour des négociations d’accord de coopération et de partenariat. Une injonction qui fait déjà grincer les dents parmi des membres du gouvernement, tout aussi portés sur les voyages. Des missions dites d’Etat, mais, en réalité, ce sont souvent des missions de famille ou tout simplement d’escapades pour changer un peu d’air.

Ne cherchez surtout pas le statut, le vrai des accompagnateurs (ou trices) des ministres de la République. En exigeant donc de mettre de l’ordre dans la bergerie gouvernementale, Alpha Condé fait exactement une justice à deux vitesses : faites ce que je vous dis, mais pas ce que je fais. C’est cela aussi le changement, non ?

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.