Exclu du RPG, Makanera estime qu’: « Ils ont tiré sur un cadavre.. »

« Ils ont tiré sur un cadavre. Parce que le RPG arc-en-ciel, s’il existe juridiquement, matériellement, il n’a jamais existé. Depuis la fusion en 2012, date à laquelle nous avons eu notre agrément, il n’y a pas eu un congrès. Nous avions à l’époque décidé de mettre en place un bureau politique national de manière transitoire pour organiser le Congrès. ». C’est par ces mots que l’ancien ministre de la Communication a réagit à son exclusion du RPG-Arc-en-ciel

S’exprimant chez nos confrères d’Africaguinee.com, Makanera Kaké s’interroge aujourd’hui sur les réelles motivations qui ont conduit à son exclusion : « Je me demande aujourd’hui, si c’est l’ancien bureau politique du RPG défunt qui m’a exclu ou c’est le Président de la République. Parce que le bureau politique national du RPG arc-en-ciel n’existe pas. Et le rôle du Bureau Politique n’était pas d’exclure, mais d’organiser le congrès. Il ne peut pas être incapable d’organiser ce congrès et vouloir exclure des gens. », regrette l’ancien ministre de la Communication.

Ne digérant pas cette décision du bureau politique nationale du RPG, Makanera réclame son parti : « L’important chez moi, c’est de faire en sorte qu’on me restitue mon parti, le RNI. », a –t-il indiqué.

Désormais, c’est un bras de fer qui est engagé entre l’ancien ministre de la communication et la direction du RPG-Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, qui traverse aujourd’hui une grave crise.

Mariam Diallo, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.