Extension de la mosquée de Fatako : les 30 tonnes de ciments promis par le Président sont toujours attendues

Après l’inauguration de l’une des mosquées construites par El hadj Ousmane sans loi dans la sous préfecture de  Fatako, préfecture de Tougué il y a prés d’un mois  , la pose de la première pierre pour la rénovation de la grande mosquée de la même localité a eu lieu ce dimanche 29 mai 2016 en présence de toutes les autorités régionale de Labé.

Dans son allocution, Sadou Keita premier représentant de la tutelle explique que : « La cérémonie qui nous réunit, est hautement historique et marque les débuts de rénovation de la toute première mosquée de Fatako qui date il y a de cela six siècles. »

Cependant, la distance qui existe entre les deux mosquées est d’environ 200 mètres. Sur cette question de proximité, le gouverneur de région Sadou Keïta tente de lever l’équivoque : « La tradition a voulu que tout le monde gravite autour de cette vieille mosquée. Vous savez avec l’enrichissement ça créé une autre mentalité et un donc un fils de la localité a voulu à offrir à son village une belle mosquée et c’est celle qui est à  côyé. Mais au jour d’aujourd’hui, j’ai écouté les deux parties, il n’y aura pas du tout de démobilisation chaque citoyen ira prier là ou ça lui conviendra donc moi, je pense que si nous administrateur et la notabilité se donnent la main, on va raffermir les relations entre les différentes couches de la localité pour qu’il y ait harmonie autour de ses deux mosquées ».

Lors de cette pose de la première pierre, plusieurs citoyens ont brillé par leur absence  et les 30 tonnes de ciments promis par le chef de l’Etat sont toujours attendues selon El hadj Samba Baldé de la Ligue islamique de Fatako: « Le professeur Alpha condé nous a informés à Sekoutoureah qu’il nous donne 30 tonnes de ciments que je n’ai pas encore vu, mais de toute façon comme il a promis, il le fera, c’est certain ».

Il faut souligner  malgré la forte présence des forces de sécurités dépêchées dans la localité pour des dispositions sécuritaires aucun incident a été signalé.

Sally Bilaly Sow , correspondant kabanews à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.