Fabou Camara (DPJ) : nouvel expert en balistique ?

Il parle comme s’il est un expert en balistique. Fabou Camara, le patron de la DPJ est dans le viseur du FNDC. Celui-ciest accusé en effet d’avoir « donné des instructions aux éléments de la Brigade Recherche et d’Investigation (BRI) et Brigade de Répression du Banditisme (BRB) qui sont actuellement à la recherche des familles de victimes des tueries du 22 mars pour les faire taire. » L’accusé n’a pas encore réagi.

Seulement, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée avec Damantang Camara, Fabou est sans appel : «Nous avons constaté que les corps ont été manipulés par des cliniques dont je ne citerais pas les noms ici. Des personnes qui sont mortes par mort violente certes mais pas par balles, vu la nature des blessures. Mais à l’autopsie, des balles ont été extraite de ces blessures. De l’analyse de ces balles, nous avons constaté que ce sont des balles qui n’ont pas subi l’effet thermique de tir d’une munition d’armes de guerre. Nous nous avons pris ces balles qui nous ont été données par le médecin légiste de l’hôpital Ignace Deen, on les a analysées et trouvé effectivement des traces de pinces pour l’extraction de la balle de son étui, des traces fraiches qui ne sont pas colorés, qui ne sont pas brûlées et qui sont retirées de la chair humaine. »

Alors question : pourquoi depuis les assassinats ciblés, aucune analyse balistique n’ait été faite et que les résultats publiés afin d’éclairer la lanterne des Guinéens ? Le Commissaire Fabou pourrait paraître utile davantage afin d’exempter les forces de l’ordre d’accusations. Une salubrité publique !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.