Le FAD vu par Papa Koly Kourouma : un retrait de l’opposition ?

Le Front pour l’alternance démocratique (FAD) alimente vraiment la polémique. Les leaders politiques lâchés, abandonnés pour mettre en place ce FAD, multiplient les sorties pour expliquer la position de Sylla et Cie. Aujourd’hui, c’est le tour de Papa KolyKourouma de rappeler que le FAD qui est une alliance électorale.

Et de d’ajouter : «L’opposition républicaine est un espace de concertation d’une partie des partis de l’opposition. Au sein de cette opposition, il y a plusieurs alliances. Il y a l’alliance UFDG-UDG et GRUP-FND qu’on appelle alliance anti système. Et maintenant on extrapole l’alliance FAD qui regroupe: NFD, UFC et RDIG. Vous pensez que c’est un retrait de ces partis dans l’opposition? » A priori non.

Certes, les attaques à l’endroit de l’opposition républicaine embarrassent les uns et les autres mais, « Si nous pensons qu’il faut en créer une nouvelle alliance entre le FAD et l’alliance anti système que nous sommes, on pourrait s’associer et l’appeler autrement», précise PKK dans une interview accordée à des confrères.

Avant lui, c’est fut Chérif Bah de l’UFDG de clarifier : « Aussi longtemps que le FAD tiendra un langage d’opposant parce que nous sommes tous opposés à ce régime, nous avons un dénominateur commun, on le verra sur le terrain. Mais si le FAD tient un langage, un comportement qui va à l’encontre de ce que l’opposition fait, à l’encontre des actes qu’on appelle des actes d’opposants, en ce moment, ils se seront classés eux-mêmes. »

Seulement, « Jusqu’à preuve du contraire pour nous, le FAD est dans l’opposition. » Voilà qui est clair.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.