Falsification de passeports diplomatiques : trois accusés reconnus coupables

Le procès dans l’affaire de falsification de passeports diplomatiques qui a épinglé des fonctionnaires du ministère guinéen des Affaires étrangères, fin 2015, a connu son épilogue au Tribunal de Première Instance de Kaloum. Au total neuf personnes étaient dans le box des accusés. La justice a reconnu coupables trois d’entre elles et les condamnés de dix-huit mois à cinq de prison ferme, et a acquitté les six autres.

Après délibéré, un accusé en cavale a écopé de cinq d’emprisonnement ferme — un mandat d’arrêt a été immédiatement émis à son encontre —, les deux autres dont l’ancien consul de Guinée à Abuja (Nigeria) Mamadouba John Sylla ont été condamnés à dix-huit mois de prison ferme.

Quant aux six autres personnes qui étaient aussi poursuivies dans ce dossier, elles sont sorties libres. Deux ont été blanchies pour «délit non constitué» ; et les quatre autres ont été relâchées au «bénéfice du doute».

Les accusés reconnus coupables ont également été condamnés au paiement du franc symbolique à titre de dommage et intérêt au profit de la partie civile représentée par l’agent judiciaire de l’État. Ils ont quinze jours, à compter de la date du verdict, pour interjeter appel.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.