Faut-il craindre la reconstitution de l’hydre Condé chez Erdogan ?

On ne sait si la prochaine chute d’Alpha Condé doit être en Turquie ou pas. Seule évidence, Erdogan est ce nouvel allié de l’Afrique et d’ailleurs, en clôturant le sommet Turquie-Afrique, il a annoncé récemment l’ouverture prochaine de nouvelles ambassades de Turquie en Afrique, afin de porter leur nombre total à 49 représentations – contre 43 actuellement – sur les 55 pays de l’Union Africaine, en des 38 bureaux commerciaux : le volume d’échanges entre la Turquie et l’Afrique est passé en 20 ans de 5,4 milliards de dollars à 25,3 milliards en 2020.

Et sur les seuls onze premiers mois de 2021, il a atteint 30 milliards de dollars, a précisé le chef de l’Etat qui vise un objectif de 75 milliards pour l’avenir. Cette prééminence désormais prise fait de l’Afrique une alliée de grande portée. Et c’est précédé de cette suprématie que toutes les portes turques sont ouvertes aux Africains, surtout ceux qui sont à la tête des Etats ou déchus.

Pour le cas d’Alpha Condé avec les possibles liaisons dangereuses avec Ankara des esprits malins craignent une reconstitution de l’hydre que constitue Alpha Condé, afin de reconquérir le pouvoir qui lui est, selon toute vraisemblance, enlevé par une poignée de militaires. Soit à travers un dauphin en constitution, soit lui-même en personne, en dépit de son âge. En attendant, bien des inconnues sont dressées en travers le chemin des analystes et autres observateurs de la scène politique guinéenne.

Erdogan a des intérêts en Guinée. Ceux-ci ont été scellés sous Alpha Condé. Et voilà que la Turquie aura toujours été un pays qui attire tant le président déchu. Pour une raison ou pour une autre. L’hydre Condé ne tardera pas à se reconstituer et assommer les bourreaux d’hier d’aujourd’hui et inoxydables adversaires politiques d’hier, mais presque neutralisés aujourd’hui. Mais, dans un milieu de compromission et de jeux d’intérêts, sait-on jamais !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.