Faya Milimono s’insurge contre l’impunité

« Le problème que nous avons dans notre pays, c’est qu’on voit le mal, mais on pense qu’en tournant le dos, le mal va partir un jour. Ça n’ira jamais aussi longtemps que nous ne prenions une action. La corruption a atteint tous les secteurs publics dans notre pays. » Le président du Bloc Libéral est dépassé par l’apathie, l’indifférence avec lesquelles Alpha Condé gère les crimes économiques, les assassinats, etc. Faya Milimono accuse le président de la République d’être trop complaisant.

Extrait : « Prenez Alpha, quel est le seul ministre qu’il a sanctionné depuis qu’il est là ? Par moment, il devient opposant parce qu’il sait bien s’opposer. On l’entend parfois critiquer les membres de son gouvernement. Je dis non, monsieur le président ne faites pas cela, parce c’est vous le président maintenant. Et c’est vous qui avez nommé ces gens-là. Ils ont failli. Madame la ministre des Finances a commandité un audit qui a prouvé que plus de 60-70% des marchés passés de 2014 à 2015 sont des marchés de gré à gré. Mais qui a été sanctionné ? »

Pour Faya, il faut que le Guinéen sente qu’à un moment donné, il n’est pas tout permis. De là, il y aura espoir : « Le jour qu’il y aura des sanctions, les choses vont s’améliorer. Mais quand un recteur d’université a détourné, il va construire une Université plus grande que celle qu’on lui a confiée à gérer et que personne ne cherche à voir l’origine de son argent, si on peut lui envoyer 100 étudiants, il met 200, il va repartir le reste avec ceux qui sont au niveau central, je dis qu’il faut une amputation», déclare-t-il dans une interview accordée à Guinée news. Cette façon de gérer les affaires publiques a été également dénoncée par Dalein Diallo. Mais, apparemment, Alpha Condé est bien sourd et…muet.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.