Faya Milimono, un donneur de leçons à l’étroit ?

« C’est bien dommage que ça soit sur les médias que certains partent exposer des problèmes qui sont internes au parti. » Voici l’une des grosses complaintes de FayaMilimono. Cette jérémiade ne devrait pas avoir sa raison d’être, car, ce fut la méthode utilisée par le leader du BL, lors qu’il était avec Dalein et les et les autres au sein de l’opposition républicaine.

Eternel insatisfait, Faya accablait le pouvoir d’un côté et blâmait sans discontinuer ses pairs de l’opposition républicaine, à telle enseigne que certains lui donnait pour partant. Et tout son combat se passait par des médias, en lieu et place des plénières ou d’autres rencontres restreintes. Notamment au QG de l’UFDG. Le donneur de leçons est donc à l’étroit avec la sortie dans les médias de HalimatouBaldé, vice-présidente du bureau national des jeunes du BL.

Selon elle, au regard des textes du BL les structures nationales sont élues pour un mandat de cinq ans et le dernier congrès date de juillet 2015. Donc, conclut-elle, le mandat de Faya est expiré et il n’est plus le président du parti. Et de préciser : « Il est quand même un militant comme nous le sommes, donc je n’ai pas un problème particulier avec lui. Seulement son mandat est terminé et son bureau n’a pas été réélu, il n’y a pas eu de congrès. Donc on est vacance et il a perdu la qualité du président du parti surtout qu’il a annulé lui-même le congrès. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.