Faya Millimono accusé de trahison par des membres du Front pour la défense des droits des citoyens

Le président du Bloc libéral (BL) Faya Millimono est accusé de traîtrise dans son propre camp suite à sa récente rencontre avec le président Alpha Condé. Des membres du Front pour la défense des droits des citoyens auquel il appartient condamnent cet acte qu’ils jugent solitaire. Ces membres de cette coalition soutiennent que la démarche du président du BL est unilatérale. Selon eux, M. Millimono devrait les consulter avant d’entamer une telle démarche auprès du président Condé.

Mécontent, le Rassemblement pour la renaissance et le développement dirigé par Abdoulaye Kourouma se sent trahi « pour des appétits personnels » qui répond à l’opposant qui leur « fait croire qu’il a rencontré le président Alpha Condé en tant que président du BL » que son parti n’a jamais été par le chef de l’État.

Ce parti, membre du Front pour la défense des droits des citoyens, ne cache pas sa surprise de voir le leader du BL aux côtés du président de la République, tard la nuit après leur conférence de presse. Pour veuiller à ce que cela ne se répète plus, la coalition n’exclut pas de Faya Millimono. « Personne ne se servira d’un parti politique ou d’un groupe politique pour faire sa propre promotion », met en garde Abdoulaye Kourouma.

Reste à voir si cette coalition survivra aux dissensions internes qui viennent d’éclater en son sein. Mais comme dans l’opposition républicaine, rencontrer Alpha Condé est source de querelles entre ses opposants qui, au lieu de d’unir leurs forces, se tiraillent entre eux ; ouvrant un boulevard à l’ancien opposant historique.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.