FENAC 2016 : Siaka Barry de la renaissance de la culture guinéenne

Le 15ème Festival national des arts et de la culture (FENAC) a pris fin ce samedi 10 septembre 2016. Pour la circonstance, le ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique, Siaka Barry, avait à ses côtés, son homologue du commerce, Marc Yombouno. Nouvelle donne oblige, Hadja Halimatou Dalein Diallo, l’épouse du chef de file de l’opposition, était également là. Et dans son discours de circonstance, le chef du département de tutelle, architecte du retour de l’événement, n’a pas boudé son plaisir. Il s’est réjoui du succès et de l’engouement qui ont été ceux du festival. Surtout qu’à l’en croire, ce dernier symbolise un peu le retour en force de la culture guinéenne.

En effet, dans son discours de circonstance, Siaka Barry, assimilant la culture à un malade en phase terminale qui se remet et qui reprend du poil de la bête, a notamment déclaré :

Nous avions un malade sous la main. Ce malade était dans un état critique. Par moment, il est tombé dans une profonde léthargie. Par moment, les esprits malveillants ont cru voir en ce malade un comateux. Aujourd’hui, ce malade a donné signe de vie et vient d’affirmer à la face du monde qu’il est bien portant. Je veux parler de la Culture guinéenne. Elle vient de prouver que s’il était dans un coma, ce dernier n’était pas irréversible. Et la thérapie qui nous a permis de rendre ce coma réversible c‘est ce 15ème festival des arts et de la culture.

Cette dernière journée a également connu la publication des résultats des différentes compétitions. La commune de Matam a raflé l’essentiel des trophées en jeu. C’est le cas notamment en théâtre, dans les chœurs (ex aequo avec N’Zérékoré), ballets et dans la musique instrumentale et chorale.

Fatim A.  Sacko, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.