Fermeture de Rio Tinto : Dalein dénonce des « incohérences et des maladresses d’Alpha Condé »

Le groupe avait lancé en Guinée un projet géant à Simandou, avec un investissement de 20 milliards USD. Ce devrait être l’un des projets miniers les plus importants. Le site regorgerait de 2,4 milliards de tonnes de minerai à haute teneur en fer. Rio Tinto et son partenaire, le producteur d’aluminium chinois Chinalco, comptaient produire jusqu’à 100 millions de tonnes de minerai de fer par an, sur une période de quarante ans.

Le projet devrait faire rentrer 1,2 milliard de dollars dans les caisses de l’Etat, soit 17 % de son PIB, via des impôts et des taxes, sans compter les flux versés directement et indirectement dans le tissu économique local. Au total, selon les estimations, Simandou pourrait contribuer à doubler le PIB du pays.

Et bien, aujourd’hui, tout est perdu ou presque. Le géant minier s’en va et procède à des licenciements. Le rêve s’effondre. Moment choisi par Dalein Diallo pour peindre la « gouvernance » d’Alpha Condé « qui a aggravé le chômage des jeunes. Le chômage a atteint un niveau inacceptable par la faute d’Alpha grâce à ses incohérences, à ses maladresses, à ses incompétentes. Rio Tinto qui avait promis 100.000 emplois en phase de construction et 40.000 autre pendant la phase d’exploitation, par la faute des incohérences et des maladresses d’Alpha Condé, a plié bagages. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.