Fermeture des frontières sénégalaises : Condé veut rebondir avec des micro-industries !

A quelque chose malheur est bon. C’est ainsi qu’on pourra résumer la fermeture des frontières sénégalaises et les graves conséquences sur les denrées alimentaires qui en ont découlé. Alpha Condé veut en effet rebondir suite à la décision des autorités sénégalaises. En quoi faisant ? Mettre en place des micro-industries pour transformer sur places certains produits guinéens.

L’annonce a été faite le week-end dernier au cours d’un safari organisé à Boké. « Les femmes ont récolté de la pomme de terre à Timbi Madina et à Mali. Elles vendent leurs produits au Sénégal. Aujourd’hui, ces produits pourrissent en Guinée », témoigne le président guinéen, avec un pincement du cœur. C’est pourquoi, pour sécher les larmes et essuyer l’affront,  Alpha Condé fait un rêve : « Nous allons transformer sur place notre pomme de terre en chips et en purée. On ne va plus rien exporter. Que ça soit les pommes de terre, les fruits, les légumes. Ils nous ferment leurs frontières alors que c’est nous qui les nourrissons. Laissons-les. Ne les insultons pas et ne les en voulons pas. Nous sommes des panafricains. La Guinée a aidé l’Afrique du Sud, Mandela a fait sa formation à Kindia. Nous avons aidé l’Angola, la Guinée Bissau. Et nous continuerons à aider toute l’Afrique. Nous allons consommer ce que nous produisons. Nous consommerons notre huile de palme sans l’exporter ailleurs. »

On verra bien.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.