Fête de Tabaski à l’heure du COVID-19: Ce que recommande la Ligue islamique de Guinée

Contrairement à la fête de Ramadan, les autorités religieuses ont décidé de rouvrir les mosquées exceptionnellement pour la fête de Tabaski prévue ce vendredi 31 juillet.

Alors que l’état d’urgence sanitaire a été levé dans la plupart des préfectures de l’intérieur du pays,  les mesures d’urgences sanitaires ont été allégées exceptionnellement pour  les habitants de Conakry et les préfectures environnantes, afin de leur permettre d’accomplir leur devoir religieux. Mais à quel prix ?

Le Secrétaire général des Affaires religieuses apporte des précisions et recommande les fidèles musulmans au respect des mesures de barrières :

« Nous demandons aux citoyens de respecter les mesures barrières. Avant de rentrer à la mosquée, de se laver les mains, porter leurs masques et respecter la distanciation sociale.Nous demandons aussi aux imams de ne pas prolonger c’est-à-dire écourter les sermons pour ne pas rester longtemps dans les mosquées.Le nombre de place n’est pas limité. C’est en fonction de la capacité d’ accueil de nos lieux de culte. C’est pourquoi nous invitons les fidèles musulmans à être prudents en cette période de Covid-19»,a recommandé Jamal Bangoura.

A noter que la réouverture des mosquées concerne exceptionnellement la prière de la fête de Tabaski. Le communiqué du ministère des Affaires religieuses ne fait pas cas à la prière de vendredi.

Il reste à voir s’il aura une décision exceptionnelle pour la journée de demain.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.