Un féticheur accusé d’avoir escroqué 60 millions de francs à ses clients

Un présumé arnaqueur est tombé la semaine dernière dans les mailles de filet du Secrétariat général à la Présidence chargée des services de la lutte contre la drogue et les crimes organisés. Jean D. qui se présente comme un « simple féticheur » aurait escroqué à ses clients la somme de 60 millions de francs guinéens. Ses victimes l’ont dénoncé auprès des services de sécurité qui ont procédé à son arrestation.

« Quand nous avons eu des informations [sur ce présumé escroc], nous avons tenté de l’arrêter à trois reprises sans succès. C’est lors de la quatrième tentative qu’on a eu la chance de l’arrêter », raconte un officier de la Police judiciaire ayant participé à l’arrestation de l’accusé.

Au cours de la perquisition de sa chambre, les services de sécurité ont trouvé des faux billets parmi ses affaires. « Ce sont ces faux billets qu’il étalait dans sa valise pour tromper ses clients », explique un enquêteur.
Pendant son interrogatoire, l’accusé a reconnu certaines des accusations qui sont portées contre lui, à savoir qu’il a reçu de l’argent de ses clients. Mais il rejette l’accusation d’escroquerie et la somme de 60 millions qu’il aurait reçue comme l’affirment les plaignants, disant ne faire que des « médicaments traditionnels ».
« Les Tonguino (plaignants, ndlr) sont venus chez moi pour un travail. Ils m’ont ensuite accusé de les avoir escroqué. Ce n’est pas la somme déclarée qu’il m’ont donné. L’argent que je reconnais avoir reçu est de 2 millions, pour les sacrifices que je leur ai dit de faire », soutient-il.
S’agissant des faux billets trouvés dans sa chambre, il assure que « c’est quelqu’un qui me les a donné pour que je fasse la monnaie. Je ne savais pas que c’étaient des faux billets ». L’accusé a été déféré lundi devant la justice pour son jugement.
Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.