Le fils d’Alpha Condé cité dans une affaire de corruption, par Global Witness

Dans un rapport publié mercredi 11 mai 2016 par l’ONG Global Witness œuvrant pour la transparence dans le milieu des affaires, on apprend que l’obtention du gisement de fer du Mont Nimba s’est faite de manière irrégulière. L’organisation accuse l’entreprise Sable Mining d’avoir fait recours à la corruption pour obtenir le titre d’exploitation et le droit de faire transiter la production du gisement par le Libéria. Et une fois de plus c’est le nom du fils du président de la République Mohamed Alpha Condé qui est au centre de l’affaire.

Selon Global Witness, le représentant de la société britannique Sable Mining en Guinée, Bouba Sampil, réputé proche du président Alpha Condé, a corrompu au compte de son employeur des membres de l’administration guinéenne pour s’assurer que l’octroi du permis minier du Mont Nimba lui reviendrait, en janvier 2012. Et c’est malgré le moratoire sur l’octroi des licences dans le secteur minier qui était en vigueur au moment des faits.

Le nom du fils d’Alpha Condé (dont peu de Guinéens connaissent le visage) est de nouveau cité dans un scandale de corruption. Une raison de plus d’avoir des craintes sur les conditions dans lesquelles certains contrats sont signés sous le régime de la «troisième République».

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.