Fin d’année : les fêtes interdites sur des lieux publics !

« Cette année, nous fêterons la fin d’année dans le respect de l’urgence sanitaire. » Soriba Sorel Camara, gouverneur de la ville de Conakry interdit ainsi les rassemblements publics. Dans cet ordre de décisions les plages « les plages sont et demeurent fermées. »

Le gouverneur de Conakry ajoutera que « Les manifestations à haute intensité de rue, au palais du peuple et aux lieux publics sont pour le moment suspendues. » Cette décision vient s’ajouter à celle liée à l’interdiction des flambeaux. Soriba Sorel tente donc de sensibiliser les uns et les autres quant au « regroupement au niveau des marchés, gares routières, débarcadères, hôpitaux et à l’aéroport. Les populations doivent éviter toute chose qui pourrait compromettre l’urgence sanitaire en cette période de la fièvre hémorragique à virus Ebola. »

En tentant de préparer chacun à cette fin d’année, déjà morose, à cause de la précarité et de la misère qui frappent les Guinéens dans leur majorité, le gouverneur fait passer un message : il est capable d’anticiper. C’est donc tant mieux.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.