Fin de course pour Bah Ousmane de l’UPR au RPG

«Nous avons été contactés par tous les partis pour la composition des bureaux exécutifs des mairies et nous restons ouverts. Qu’il s’agisse du RPG arc-en-ciel, de l’UFDG ou de l’UFR, tous nous ont contactés. Et, je vous demande d’attendre la proclamation définitive des résultats entiers avant de donner la position du parti ».

Bah Ousmane ne devrait pas être à la tête de l’UPR pour compléter les comptes d’un parti adverse. Emmuré derrière le RPG, Bah Ousmane, ex ministre d’Alpha Condé et Thierno Ousmane Diallo, actuel ministre du Tourisme ont vendu le parti. Depuis, l’UPR ne cesse de dégringoler. L’UPR s’achemine vers une mort certaine.

Bah Ousmane dont le parti est quasiment fondu dans le RPG ne peut même plus gagner dans son propre village, à plus forte raison, se trouver des députés. A l’UPR, on est démotivé, démobilisé. L’UFDG, plus vivante et dynamique est très vite indexée dans cette manœuvre. Bah Ousmane rêvait prendre l’Axe à son compte, mais, il a très vite déçu. Il parait que là-bas c’est une forteresse imprenable. L’UFDG en est aux manettes. Mais jusqu’à quand ? Les élections locales départageront certainement le vrai de l’ivraie.

Aujourd’hui déjà, l’UPR cherche un point de chute, plus sécurisante. Le RPG ne fait plus son affaire, surtout qu’il y a un vent de remaniement qui souffle. Bah Ousmane est conscient de l’enjeu. Il sait que c’est maintenant qu’il faut se préparer pour 2020. Le RPG étant presque hors-circuit. Il n y a donc plus rien à chercher dans les arcanes du pouvoir. Celui-ci s’est servi d’elle pour se légitimer et montrer à la face du monde que le président, comme le dit François Soudan est le leader politique le plus transversal. Bah Ousmane pensait nuire à Dalein, mais il s’est mis le doigt dans l’œil.

Comment rebondir ? C’est toute la question.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.