FNDC : Abdourahmane Sanoh et Cie ont-ils été destitués ?

Le Coordinateur du FNDC a-t-il été destitué de son poste ? C’est la grosse question qu’on se pose aujourd’hui après la sortie médiatique d’un groupe de jeunes, se réclament être des coordinateurs du front anti-3ème mandat, qui parlent d’une restructuration du Font National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

Au cours d’une conférence de presse tenue samedi à la Maison commune des journalistes, ces jeunes ‘’putschistes’’ diront que le FNDC mènera désormais son combat sous une autre forme    « Cette structure noble, après avoir mené un long combat grâce à ses vaillants jeunes qui se sont donnés corps et âmes à l’intérieur et à l’extérieur du pays pour la sauvegarde de l’ancienne constitution n’a pas pu atteindre ses objectifs. Et c’est pourquoi le collectif des coordinateurs du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), après plusieurs réunions intenses et des concertations a fait preuve de maturité pour redorer enfin l’image réelle de ce mouvement et à montrer dorénavant à l’opinion nationale et internationale que plus jamais les revendications de ce mouvement ne se feront dans les rues car, sauf en cas de nécessité. Désormais, le FNDC mènera son combat sous une autre forme », ont-ils déclaré.

Mais ce n’est pas tout ! Ce collectif des coordinateurs du front-anti 3ème mandat se démarque de Sanoh et Cie et annonce les couleurs sur la voie à suivre :

« Nous disons à haute et intelligible voix que la paternité de cette structure n’appartient à personne car c’est une question d’idéologie, observer et analyser la situation politique du pays et avoir une certaine directive des choses et se mettre à l’œuvre afin d’aider la nation pour son bon fonctionnement », ont-ils laissé entendre.

S’adressant au gouvernement, ces jeunes  ’putschistes demandent entre autres, « la libération des détenus lors des manifestations, la réouverture des frontières pour alléger le panier de la ménagère ; la justice équitable pour toutes les personnes innocentes victimes de ces mouvements… »

Désormais, annoncent-ils, le bureau de la Coordination du FNDC est constitué de Mohamed Bachir Diallo, porte-parole du FNDC ; Theodore Monèmou, Chargé de la communication ; Alpha Mamoudou Diallo, chargé des questions stratégiques ; les coordinateurs et chargés de la mobilisation, Amadou Bailo Barry, Mohamed Barry, Amadou Diaka Barry, Irassy Mansaré, Mamadou Saliou Sow, Daouda Camara et Mamadou Bobo Diallo.

Il reste à voir quelle va être la réaction du camp d’Abouahmane Sanoh.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.