Fodé Oussou Fofana : « Alpha Condé fait la promotion du député Ousmane Gaoual Diallo « 

En séjour de travail de son parti en France, le Président du Groupe Parlementaire des Libéraux Démocrates, le bouillant Vice-président de l’UFDG, l’Honorable Docteur Fodé Oussou Fofana, se déclare particulièrement et profondément choqué par ce qu’il appelle l’arrestation et la détention arbitraires du jeune député Ousmane Gaoual Diallo. Pour plus de précision, nous vous proposons l’intégralité de sa déclaration.

《 Depuis l’avènement de Monsieur Alpha Condé au pouvoir, notre pays est en proie à l’injustice, à l’arbitraire, à la mauvaise gouvernance, au repli identitaire et aux violations récurrentes des droits humains les plus élémentaires. C’est justement dans cette zizanie incontrôlée que notre collège Ousmane Gaoual Diallo fait actuellement l’objet d’arrestation et de détention arbitraires.

Toutes les Institutions de la République et la Justice sont inféodées. Sinon, les conditions d’arrestation d’un député, en session ou non, sont clairement définies par la Constitution. La justice guinéenne brille chaque jour que Dieu fait par son incompétence notoire.

Il faut absolument faire la différence entre les fonctions de Président de la République et celles de leader d’un parti politique. Toutes les déclarations d’envergure de Monsieur Alpha Condé se font à la faveur des Assemblées du RPG qu’il continue de présider contre les dispositions de la Constitution. Dès lors, il n’est pas protégé par l’immunité présidentielle. Il est traité au même pied d’égalité que tous les autres Présidents de partis politiques. Autant dire que tout autre citoyen de la République ne partageant pas ses opinions est libre de le critiquer.

Monsieur Alpha Condé est le premier à violer les Lois de la République. Mais, la Justice n’y a jamais bronché. La même justice est toujours restée muette et inerte face aux tristes événements de Galapaye et ceux survenus en Haute-Guinée, aux injures faites par Monsieur Alpha Condé à ses opposants, aux violences et tueries injustement infligées aux militants de l’Opposition, aux cas d’assassinat de Madame Boiro et de Monsieur Diaouné, etc.

La justice guinéenne n’est forte que dans l’injustice et l’arbitraire contre tous ceux qui émettent des opinions contradictoires à celles de Monsieur Alpha Condé et de la Mouvance Présidentielle. Où sont alors passés les principes démocratiques et les libertés fondamentales? La Guinée est-elle devenue un royaume sous le règne de Monsieur Alpha Condé?  Toujours est-il que notre pays a dangereusement reculé en moins de six ans de la gouvernance sans partage de celui qui se réclame le Mandela de la Guinée doublé de celui qui aura mené 40 ans de combat politique pour, dit-il, l’encrage de la Démocratie dans son pays.

Le Président militaire Lansana Conté a mieux traité son opposant Alpha Condé que ce Professeur de Droits vis-à-vis de ses opposants, de surcroît en plein 21ème siècle. Lorsque le député Alpha Condé fut arrêté à Pinet, le Président d’alors de l’Assemblée Nationale, nonobstant son appartenance au parti présidentiel, avait désavoué le Président de la République.

Alors, personne n’aurait imaginé que de telles pratiques allaient refaire surface, dans des proportions encore plus inquiétantes, sous le magistère de celui qui se réclame un politicien éclairé, alors qu’il est même loin d’être un dictateur éclairé.

En conséquence, j’invite tous les députés, toutes obédiences confondues, à se lever comme un seul doigt pour dénoncer la dérive dictatoriale de Monsieur Alpha Condé et exiger à ce que notre collège Ousmane Gaoual Diallo soit rétabli dans ses droits. C’est une question de jurisprudence.

Quant à Bantama Sow qui fait actuellement feu de tout bois et s’arroge le droit d’injure et d’attaques de tout genre contre l’Opposition, je n’en suis guère surpris, d’autant plus que ce Monsieur a tout bâclé dans sa vie, y compris les études et l’exercice du métier de taximan aux USA.

Sa méconnaissance du code de la route et sa non-maîtrise des manœuvres n’ont finalement pas milité en sa faveur au pays de l’Oncle Sam. Qu’il sache qu’il y aura un-après Alpha Condé. Bantama Sow est un mauvais agitateur qui est loin de servir Monsieur Alpha Condé et son clan. L’histoire nous en dira long.

Je conclus en insistant sur le fait que si jamais Ousmane Gaoual Diallo était placé en détention à la Maison Centrale après un séjour illégal au PM3, je vais interrompre ma mission en Europe pour rentrer en Guinée et motiver tous les députés à se constituer prisonniers en guise de solidarité à notre collègue.

Aussi, ne saurais-je terminer sans exhorter mon frère et ami Ousmane Gaoual à tenir bon, sachant que Monsieur Alpha Condé est en train de faire sa promotion. Tous les leaders d’opinions et autres personnes persécutées par Monsieur Alpha Condé et son régime sont devenus des célébrités. Qu’il s’agisse du journaliste Mandian Sidibé et/ou du député Ousmane Gaoual, c’est le monde entier qui affectionne aujourd’hui ces deux jeunes cadres émérites et patriotes.

Enfin, j’invite tous les Guinéens épris de paix et de justice à exiger le respect scrupuleux des règles démocratiques et des Lois de la République par tous les gouvernants de notre pays. Je vous remercie 》.

Propos recueillis par Mandian Sidibé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.