Les fonctionnaires de l’État seront désormais payés en fonction de leurs diplômes

Désormais, les fonctionnaires guinéens du secteur public seront payés en fonction de leur diplôme ou de niveau hiérarchique, ainsi en a décidé l’organe qui régularise les salaires des fonctionnaires de l’État.
Une décision qui suscite de nombreuses réactions chez les concernés.

Pour Alseny Camara, le président de la sous commission de la mise en œuvre des nouvelles grilles indiciaires de la fonction publique, elle permet non seulement de faire une gestion rationnelle des carrières des cadres mais aussi de valoriser les diplômes délivrés par les institutions d’enseignement supérieur.

Un sentiment que partage la syndicaliste Madeleine Tounkara, qui espère que cela va mettre fin à l’augmentation de salaire par affinité ou par famille. Maintenant, c’est la compétence qui va prédominer, analyse-t-elle, insistant sur la valeur des diplômes. «Avant quand c’est ton frère ou ta sœur, tu augmentes le salaire qu’il va percevoir… Maintenant, c’est ce que tu fais qu’on va considérer comme ton travail».

Mais des témoignages recueillis par notre rédaction, cette décision ne fait pas que des heureux. Certains travailleurs prétendent n’avoir rien compris avec cette nouvelle grille salariale. D’autres affirment d’ailleurs que cela n’a pas d’importance et que les syndicalistes censés défendre les intérêts des travailleurs n’ont pas fait leur boulot.

Comme pour dire que quand il est question de réglementation, de nombreux Guinéens sentent leurs intérêts visés.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.