Forécariah : L’enterrement d’une femme morte d’Ebola provoque la colère des populations

La préfecture de Forécariah, située à quelques 100 km de la capitale Conakry était en ébullition mardi 23 septembre 2014, apprend-on de sources concordantes.

Et pour cause, l’enterrement d’une femme morte d’Ebola par la Croix-rouge aurait irrité la famille de la défunte.

Selon nos informations, tout est parti lorsque des agents de la Croix-Rouge, ont voulu enterrer une femme décédée d’Ebola, troisième du genre dans la famille, sous une escorte des agents de la gendarmerie nationale. Une attitude qui a provoqué la colère des membres de cette famille.

Et pourtant, selon notre source, cette femme décédée le jour du sacrifice du 7ème jour du décès de son mari, était la 3ème personne morte d’Ebola dans la famille Fofana. Les incidents ont commencé lorsque les agents de la Croix-rouge se sont rendus sur les lieux pour pulvériser le cadavre de la défunte et le matériel de protection funèbre, ce qui n’a pas plu aux enfants et aux membres de cette famille. Une révolte s’en est suivie et les membres de la famille ont caillassé le véhicule de la Croix-rouge, avant de se diriger vers la direction préfectorale de la santé qui a été aussi saccagée.

Une situation qui rend difficile l’application des mesures préventives contre le virus Ebola en Guinée.

Abdoul Wahab Barry, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.