François Hollande-Alpha Condé : Le désamour ?

Les rapports que l’on savait excellents François Hollande et Alpha Condé se dégraderaient-ils ? Après la réplique cinglante que le président guinéen a réservée à la correspondante de RFI à Conakry, lors de la conférence de presse de dimanche, on ne sait plus que répondre à cette question. Surtout que cette réplique des plus violentes, Alpha Condé nommant son homologue français, avait déclaré : « Les questions que vous ne pouvez pas poser à François Hollande, il ne faudra nous les poser ».

En tous les cas, le ton et le tempérament que le président Alpha Condé adoptaient dans cette réponse, tranchent avec une période pas très lointaine durant laquelle, le même Alpha Condé mettant en exergue les bons rapports avec le numéro un français, n’hésitait pas à révéler qu’il échange des sms avec ce dernier.

Les propos du chef de l’Etat guinéen sont par ailleurs si surprenants que lors de son dernier retour des Etats-Unis (où il était prendre part à la signature de l’accord de la COP21), il avait fait un crochet à Paris et avait été reçu par François Hollande. Pourtant, sa sortie contre notre consœur ne peut être anodine. Elle ne peut pas s’expliquer par une humeur et un agacement de la part du président de la République. S’il ne s’était agi que de cela, il ne serait pas allé jusqu’à mentionner la France et son président actuel. De toute évidence, quelque chose est en passe d’évoluer dans ces rapports.

D’ailleurs, on se demande bien comment se fait-il qu’en revenant de Kigali, c’est Banjul qu’Alpha Condé avait choisi pour son escale et non Abuja où se tenait un sommet autour de Boko Haram, qui plus est avec la participation de François Hollande. On le sait très prompt à s’afficher dans ce genre de rencontre. Mais là, alors que certaines sources l’annonçaient dans la capitale nigériane, il a préféré faire profil bas.

Cela ne doit pas être anodin.

Anna Diakité, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.