Frictions avec Dalein : Bah Oury, le loup solitaire mutant!


Vu de loin, il met balle à terre, tente d’arrondir le différend et de guerre lasse. Mais, connaissant l’homme et sa forte capacité de nuisance mais surtout sa guerre déclarée, Bah Oury est loin de temporiser le jeu. Il veut bien ménager les susceptibilités des faucons de l’UFDG, faire semblant d’adoucir les mœurs afin de mieux assommer Dalein Diallo, à l’approche des échéances électorales qui pointent. Des échéances dont il n’a jamais fait mystère de sa candidature.

A l’image du loup solitaire, Bah Oury calcule tout, tâte tout, palpe tout et en prend le pouls. C’est ainsi qu’il joue désormais sur la fibre tribale pour caresser dans le sens du poil, le président de l’UFDG. « Moi j’ai le dos large. Quelle que soit l’animosité vis-à-vis de quelqu’un, il faut toujours laisser une marge pour vous retrouver un jour. En toute chose, il faut appliquer ce principe de sagesse. Ils ont dit des tas sur moi, mais ça c’est le passé. Pour moi, c’est demain qui compte’’, a-t-il confié à Terrain politique, émission dominicale de la radio Sabari FM, rapporté par nos confrères de Vision de Guinée.

Il aura fallu combien d’années à Bah Oury pour qu’il comprenne ce principe de sagesse, de la tolérance et de l’avenir ? Combien de fois a-t-il voulu désintégrer – sans jamais réussir – l’UFDG ? Ne savait-il pas qu’il jouait et joue d’ailleurs encore le sale boulot, en contrepartie d’une grâce présidentielle mal négociée ? Qui peut vraiment croire en la sincérité, fort tardive de Bah Oury, lorsqu’il rappelle qu’il a discuté « en adultes et responsables sur la nécessité pour la Guinée d’évoluer dans une dynamique de stabilité » avec Alpha Condé ? On le sait, Dalein Diallo est très naïf et lui-même l’a dit et rappelé sans cesse, mais, il est loin de gober ces peaux de banane de son ennemi le plus irréductible du marigot politique guinéen.

Bah Oury est juste un loup solitaire mutant. Quel que soit le rapprochement subitement ‘’voulu’’ avec Dalein Diallo : « Cellou, c’est l’oncle de mon épouse qui est de Lélouma. Le saviez-vous ? Les Séléyanké de Lélouma et ceux de Dalein, c’est le même rameau familial. J’ai beaucoup de respect pour les érudits de Dalein qui sont les oncles de mes enfants. Moi, j’ai assumé mes responsabilités vis-à-vis de Cellou », rapporte l’exclu de l’UFDG. Au niveau du parti, on rit sous cap en rappelant que la naïveté et la crédulité maladives de Dalein Diallo c’est face à Alpha Condé, pas à l’endroit de l’enfant de Kigna.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.